guide-travaux

Guide des travaux

Ce guide des travaux a pour but de vous informer sur le monde des travaux de renovation d'habitat. Vous y trouverez les dernières informations, des conseils et astuces dans tous les domaines et corps de métier. Nouveaux matériaux, nouvelles dispositions réglementaires, fiscales et financières, les étapes d'un projet de rénovation, de nombreux conseils en termes d'organisation et de suivi de travaux. Bref tout ce qu'il faut savoir avant de vous lancer !

Etapes d’une construction de maison individuelle

La première étape lors de l’élaboration de votre projet de construction de maison, une fois le terrain trouvé, vous devez (en général) signer un compromis d’achat. Celui-ci doit être rédigé, de manière à tenir compte de vos impératifs de délais, vis à vis des différents intervenants de votre projet. Le vendeur du terrain ne sera peut être pas enclin, à tout accepter… Mais vous devez imposer certaines clauses suspensives.

guide-construction-maison-individuelle


Les clauses suspensives, devant impérativement apparaitre sur le compromis :

• l’obtention du prêt
L’obtention du prêt est une condition essentiel, car dans le cas ou vous ne pourriez financer votre projet et auriez signer un compromis sans cette clause, vous devriez alors honorer votre engagement.

 

• l’obtention du permis de construire ou de la déclaration préalable
L’obtention d’une autorisation d’urbanisme, qu’elle soit un permis de construire ou une simple déclaration préalable, doit figurée sur le compromis afin de vous assurer que l’achat correspond à vos attentes.

 


En second lieu, il est préférable de faire notifier d’autres points tels que :

 

• la réalisation d’une étude de sol
L’étude de sol est nécessaire pour la construction d’une maison, c’est elle qui détermine où se situe le bon sol. C’est à dire, que le sondage déterminera la profondeur à laquelle doivent être réalisées les fondations, ce qui peut considérablement alourdir le budget; car une fondation spéciale devant descendre à 12 mètres de profondeur ne coutera pas le même prix qu’une fondation réalisée à 80 cm.

 

• l’obtention d’un certificat d’urbanisme d’information
Le certificat d’urbanisme est un acte d’information créateur de droit, l’administration est tenue après délivrance de respecter les informations fournies sur celui-ci.
Lorsqu’une demande de permis de construire ou une déclaration préalable est déposée dans le délai de validité d’un certificat d’urbanisme, les dispositions d’urbanisme, la liste des taxes et participations d’urbanisme et les limitations administratives au droit de propriété existant à la date du certificat seront applicables au projet de permis de construire ou permis d’aménager ou à la déclaration préalable, sauf si les modifications sont plus favorables au demandeur.
Toutefois, les dispositions relatives à la préservation de la sécurité ou de la salubrité publique seront applicables, même si elles sont intervenues après la date du certificat d’urbanisme.

 

Les étapes du chantier :


Etape 1 : Implantation et fondations

 

Partant du principe qu’une étude géologique a été réalisée, la réalisation des travaux débute avec l’excavation. Réalisée à l’aide un géomètre, cette opération consiste à  creuser l’emplacement de votre future demeure, une fois le périmètre délimité. Inoubliable, ce premier coup de pelleteuse permet de lisser l’assise de la construction et déblayer les excédants de terre. Autour des futures fondations, sont également creusées des tranchées utilisées pour les raccordements aux réseaux locaux, type eau et électricité.
Une fois le terrain marqué, vient le moment de réaliser les fondations : les maçons coulent un béton de propreté,  installent le ferraillage et préparent les futurs systèmes d’évacuations et de drainages. Il est impératif que cette étape soit soigneusement réalisée afin d’éviter les problèmes d’infiltration à l’avenir.
Une fois les fondations coulées, le soubassement (Hérisson, Vide sanitaire ou sous sol) est ensuite réalisé. Votre maison a désormais de solides bases.

 
Etape 2 : Hors d’eau / hors d’air

 

Pour être bien dans ses murs, encore faut-il les monter. Pour cela, vous aurez au préalable choisi un matériau tels que le parpaing, la brique creuse, la brique monomur ou  le béton cellulaire, composé de chaux, ciment, sable et poudre d’alu. Au fur et à mesure que la maison prend de la hauteur, les linteaux sont installés en lieu et place des futures portes et fenêtres.
Après les murs, la charpente vient solidifier l’ensemble. Là encore, vous avez le choix entre la fermette, charpente industrielle, moins onéreuse, ou la charpente traditionnelle, qui permet d’aménager plus aisément les combles. Veillez à ce que la pose des fermes de toit soit impeccable, cette étape est cruciale pour l’avenir de la construction.
Votre demeure de rêve prend forme. Il vous faut désormais un toit au dessus de la tête. La couverture place votre construction hors d’eau et protège le chantier des intempéries. L’installation d’une gouttière achève cette étape.

La pose des menuiseries clôture la partie gros œuvre du chantier en plaçant la maison hors d’air. Coté matériaux, vous avez le choix entre le bois, plus naturel, le pvc, résistant et bon marché ou l’aluminium, assez cher. Les stores et les volets, manuels ou électriques, peuvent également être installés dès maintenant.

 

Etape 3 : Le Second Œuvre

 

En premier lieu, il vous faut maintenant réaliser le revêtement extérieur type crépis, brique, pierre, parement ou bardage bois. D’une région à l’autre, vous aurez plus ou moins le choix des matériaux. Cela dit, ne pensez pas seulement à l’apparence mais aussi à la protection de vos murs et de votre future isolation.
Vient ensuite la réalisation de l’isolation. Cette étape est impérative pour se sentir bien chez soi (au chaud et au calme…) et réaliser des économies d’énergie. Isolation des murs, du sol ou de la toiture, le choix des matériaux a une incidence non négligeable sur vos futures factures. S’il y a un poste à ne pas négliger dans le budget, c’est bien celui-ci.
Après l’isolation intérieure, ce sont les cloisons qui se dressent au fur et à mesure que les pièces se dessinent.
Durant toutes ces étapes, les professionnels auront pris soin d’installer la plomberie, l’électricité et le chauffage. Une attention tout particulière doit être portée sur l’installation des prises pour éviter tous soucis à l’avenir. Pour accomplir avec succès cette phase, vous aurez préalablement réfléchi à l’emplacement du mobilier, de l’électroménager ou du téléphone.



Etape 4 : Les équipements

 

Votre maison est maintenant raccordée aux différents réseaux, les sols peuvent être installés en toute sérénité. Plancher, vinyle, carrelage, vous avez l’embarras du choix des matériaux. Si votre maison dispose d’un étage, le moment est venu d’installer également l’escalier.
Le chantier se poursuit par l’agencement de la salle de bain, des sanitaires et de la cuisine. Profitez de l’instant pour  admirer votre nouveau jacuzzi et votre cuisine aménagée flambant neuve !


L’extérieur

 

S’il vous reste un peu de budget, envisagez également l’aménagement du jardin, des clôtures  ou de la terrasse.


Les finitions

 

Il ne vous reste plus qu’à puiser dans votre imagination et votre réseau d’amis pour terminer le chantier. Au programme, décoration intérieure, ménage  et emménagement. Gardez, tout de même, un peu de force pour sabrer le champagne !
Les finitions représentent une quantité de travail, et un effort financier non négligeable : pensez à le prévoir lors de la conception de votre projet.

Les commentaires sont fermés.