guide-travaux

Guide des travaux

Ce guide des travaux a pour but de vous informer sur le monde des travaux de renovation d'habitat. Vous y trouverez les dernières informations, des conseils et astuces dans tous les domaines et corps de métier. Nouveaux matériaux, nouvelles dispositions réglementaires, fiscales et financières, les étapes d'un projet de rénovation, de nombreux conseils en termes d'organisation et de suivi de travaux. Bref tout ce qu'il faut savoir avant de vous lancer !

Tout sur la règlementation thermique RT2012

Tout sur la règlementation thermique RT2012 en vigueur depuis le 1er janvier 2013

 guide-rt2012-image

La Réglementation Thermique 2012 (RT2012) a pour but de limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs d’habitation ou à d’autre usage (tertiaire par exemple). Cette réglementation s’appliquera pour que les constructions neuves consomment en énergie primaire (avant transformation et transport), moins de 50 kWh/m²/an, en moyenne.

Elle réglemente les usages énergétiques suivants : le chauffage, la climatisation, la production d’eau chaude sanitaire, l’éclairage et autres (ventilation, pompes…).

 

Ce qui change dans cette nouvelle réglementation 

La précédente réglementation RT2005 se limitait à diminuer la consommation d’énergie de 10 % et à encourager des constructions plus performantes sur le plan thermique. Le RT2012 exige des performances énergétiques globales exprimées en valeur absolue de consommation. Autrement dit, une construction neuve ne pourra pas consommer plus de 50 kWh/m2/an. Cette nouvelle mouture introduit deux autres notions :

  • une « efficacité énergétique minimale du bâti » pour le chauffage, le refroidissement et l’éclairage. Cette nouvelle exigence tiendra compte de l’isolation thermique et servira à développer la conception bio-climatique d’un bâtiment,
  • de nouvelles exigences minimales traduisant l’obligation de recours aux énergies renouvelables, l’obligation de traitement des fuites de chaleur (ponts thermiques) ou encore, l’obligation de traitement de la perméabilité à l’air…

Les exigences techniques de la RT 2012

Afin d’être conforme à la future RT2012, un bâtiment neuf devra respecter 3 exigences suivantes :

  • Exigence d’efficacité énergétique minimale du bâti Bbiomax :

    Exigence de limitation du besoin en énergie pour les éléments liés au bâti (chauffage, refroidissement et éclairage). Le Besoin Bioclimatique (BBio), correspondant aux déperditions (pertes naturelles et besoin des usagers) moins l’apport gratuit (chaleur humaine, du soleil, etc.),
  • Exigence de consommation maximale Cepmax :

    Exigence maximale de consommation d’énergie primaire à 50 kWhEP/m2/an en moyenne ; pour le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire, le refroidissement, l’éclairage et auxiliaires (ventilateurs, pompes). C est le coefficient de consommation.
  • Exigence de confort d’été Tic :

    Exigence sur la température intérieure atteinte au cours d’une séquence de 5 jours chauds inférieure à une température de référence (Tic).  la Température intérieure de consigne (Tic), correspond à la température maximale atteinte au cours d’une période de forte chaleur.

Vers une éco-conception ?

La future exigence d’efficacité énergétique minimale de la conception du bâti, imposée dorénavant par la RT2012, impliquera un impératif de dialogue en amont entre l’architecte et le bureau d’études thermiques. En effet, il est pratiquement impossible d’atteindre les 50 kWhEP/m²/an lorsque la conception du bâti n’a pas été réfléchie en fonction de la composante de performance énergétique. La RT2012 conduira donc à généraliser cette nouvelle orientation de l’organisation pour toute construction à venir.


Quelles répercussions sur la rénovation d’habitation ?

Si vous avez pour projet de rénover, d’améliorer ou d’agrandir votre habitation, il serait plus que judicieux de vous inspirer de cette nouvelle réglementation. Si l’on considère les préconisations inspirées du label BBC-Effinergie, la consommation d’énergie primaire maximum pour une maison rénovée devrait se placer aux alentours des 80 kWh/m2/an.

Cependant, la RT 2012 pousse plus à diminuer les besoins de consommation, à mieux isoler, plutôt qu’à changer ses fenêtres ou sa chaudière classique pour un modèle plus économique. C’est assez logique. Il vaut mieux traquer d’abord les pertes les plus importantes avant de se pencher sur la rénovation de son installation. Le toit représentant 30% du gaspillage énergétique d’une maison, la priorité est de toute évidence d’isoler les combles. Dans ce cas, la meilleure isolation des parois est, le plus souvent, l’isolation thermique par l’extérieur. Renforcée par des vitrages à isolation et des VMC en bon état de marche, la réduction des déperditions pourrait atteindre les 60 %.


Ce n’est qu’après cette première étape que la rénovation de votre installation et de vos équipements (chauffage & ECS, PAC ou solaire) prendra tout son sens.

 

> Pour plus d’information, voir le site de l’ADEME

Les commentaires sont fermés.